Sumer : l’ubérisation de la moto


Sumer, société passionnée par les nouvelles technologies, lance une nouvelle application mobile réservée aux motos taxis. Disponible depuis le mois de mai, ces quarante cinq chauffeurs privés se déploient en Ile de France. Explications sur Hybride Voiture.

Qu’est ce que Sumer ?

logo-sumer

Région de la Mésopotamie Antique, Sumer a abrité une civilisation qui a participé à la création de nombreuses innovations. Métallurgie, agriculture, écriture… ainsi que la roue, créée au IIIème millénaire avant J-C. Cette dernière constitue d’ailleurs le logo de l’application.

Voici pour l’explication de son nom. Quant à l’application, voici plus de détails : grâce à Sumer, l’utilisateur peut commander en avance comme en temps réel son chauffeur deux roues personnel, de jour comme de nuit.

C’est la première application entièrement dédiée à aux motos taxis. Cinq ans auparavant, le géant des VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) Uber s’y essayait sans succès. Car en effet, les exigences des clients diffèrent selon les types de service proposés.

La carte du haut de gamme

assurance moto-uber moto

Sumer a décidé d’opter pour une prestation haut de gamme. Cela débute notamment par la possession de tous les chauffeurs d’une moto de type Goldwing et le fait de posséder une assurance moto complète.

Airbag de sécurité et siège large, ce modèle de deux-roues allie confort et sûreté. Deux facteurs essentiels pour assurer la réussite d’une telle application. Cadres stressés et pressés, touristes ou amateurs de moto qui souhaite passer par la case taxi, Sumer ambitionne de toucher une large clientèle.

A l’instar d’Uber, Sumer fait appel à des chauffeurs indépendants, qui doivent répondre à deux conditions. D’une part, posséder une Goldwing, d’autre part avoir souscrit à une assurance moto performante.  A l’attention des détenteurs de scooter, l’assurance scooter reste également obligatoire pour un trajet sécurisé.

Pour le moment, nous ne pouvons pas mesurer le succès, ou non, de Sumer. Mais nul doute que nous continuerons d’en entendre parler dans un futur proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *